Au pays d'Aricie

Un peu de tout, beaucoup de rien, sinon l'inverse

18 avril 2010

La Belle et la Bête, suivi de L'Oiseau Bleu

de Mme Leprince de Beaumont
et Mme D'Aulnoy

arton82

"Pour sauver la vie de son père, la Belle, une jeune fille d'une incroyable beauté accepte de rester à jamais prisonnière de la Bête, un prince à qui une méchante fée a jeté un mauvais sort. Mourra-t-elle sous les griffes du monstre ? Quel sort lui réserve cette créature mi-homme mi-animal ? La Belle est résignée à affronter le pire mais au pays des contes, tout est possible et les apparences sont souvent trompeuses..." (Quatrième de couverture)


Mon avis :

Lors de son acquisition, mon choix s'est porté sur ce livre car il fait parti de la liste de littérature jeunesse conseillée pour le concours de professeur des écoles.

En ce qui concerne La Belle et la Bête, je ne connaissais jusqu'à présent que le dessin animé dans lequel on peut voir la magnifique bibliothèque de la Belle.
Je sais que ce conte à déjà été repris par un ou plusieurs autres auteurs. Je ne sais pas ce que cela donne, mais je dois bien avouer que j'ai été déçue par celui d'origine, de Mme Leprince de Beaumont.
Je ne m'attendais vraiment pas à cela. C'est tellement rapide. J'aurais aimé en savoir plus sur la vie de la Belle avant sa rencontre avec la Bête, et encore plus sur la cour que la Bête à fait à la Belle.
Je sais qu'il s'agit d'un conte, que c'est donc censé être quand même court, mais pour moi, ça l'est vraiment trop. Il n'y a pas assez de sentiments. On ne ressent pas assez de tragédie.
Je pense essayer d'autres versions pour vérifier mon opinion.

Cependant, L'Oiseau Bleu de Mme D'Aulnoy rattrape le tout. Voilà un conte comme je les aime.
D'accord cala fini comme tous les contes, à en faire une overdose d'amour et de bonheur.
Mais avant cela, on passe par les bons ingrédients des contes. C'est-à-dire la tristesse, la trahison, le malheur... Et tout ça en détails, avec un bon développement. L'histoire prend forme en passant par toutes les étapes.
Ce qui manque à cet ouvrage, ce sont les illustrations. J'aurais aimé voir le bel Oiseau Bleu et le visage de la princesse durant ses longs moments de souffrance. Heureuse aussi, mais le malheur est quand même plus expressif.

Bref, déçue par La Belle et la Bête, j'ai beaucoup aimé L'Oiseau Bleu. Je serai curieuse de lire d'autres récits de Mme D'Aulnoy.

Posté par aricie à 17:43 - Lecture - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Je l'ai aussi et j'ai un peu peur de le lire. J'aime tellement le DA de Disney que j'ai peur de rompre la magie si je suis déçue par le conte écrit.

    Posté par Fée Bourbonnaise, 18 avril 2010 à 20:14
  • Et un de moins dans la PAL urgente. Plus que 10 et on peut aller chez le bouquiniste. Vite, lis les autres !

    Posté par Fée Bourbonnaise, 18 avril 2010 à 20:15
  • Hé oui, c'est court mais comme beaucoup de contes ! La petite sirène, le petit chaperon rouge, etc... En quelques pages, emballé, pesé. J'imagine que si c'était plus long, les petits enfant se seraient endormis avant ^^.

    Posté par Iluze, 01 mai 2010 à 20:12
  • la belle et la bete suivi de l'oiseau bleu

    nullllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    Posté par vaval, 10 novembre 2012 à 13:42

Poster un commentaire