Au pays d'Aricie

Un peu de tout, beaucoup de rien, sinon l'inverse

24 janvier 2010

La Fête des fous

De Martine Pouchain


51jwX39jpSL


"Décembre 1254. Alors que la fête des fous bat son plein et que tous se dissimulent derrière des masques grotesques, on découvre le corps sans vie d'un jeune sculpteur. A côté de lui, tracé en lettres de sang, le nom d'un homme. S'agit-il du meurtrier? Amaury, qui mène l'enquête, refuse de l'accuser sans autre preuve. Il se retrouve bientôt sur la piste d'une jeune fille très courtisée : Aliénor..." (Quatrième de couverture)

Mon avis :

La Fête des fous est la deuxième aventure d'Amaury. Sa première enquête dans Meurtres à la cathédrale se passe quelques années plus tôt. Je n'ai pas lu Meurtres à la cathédrale, mais ces histoires ne sont pas liées. Un léger rappel de ce premier roman n'empêche pas d'apprécier La Fête des fous sans difficulté. Même si j'en ai connu quelque peu au début de ce livre.

Alors nous voilà plongé dans l'univers du Moyen Âge. La fête des fous, aussi appelée fête des ânes, se célébrait fin décembre, un jeune clerc était désigné pour prendre le rôle d'évêque. Il était chargé de diriger à l'église un office. Les participants de cette fête, maquillés et déguisés, dansaient et chantaient des chansons obscènes.
C'est l'ambiance que Martine Pouchain a reproduit dans son roman. Par cela, ainsi que par les définitions des termes tout droit venus du Moyen Âge, nous constatons que l'auteur connaît son sujet, et est très bien documentée. C'est cela qui m'a permit de me plonger dans ce livre.
Aux premières pages, j'ai eu du mal à m'y accrocher. L'époque où se déroulait l'histoire me gênait un peu. Mais lorsque je me suis rendu compte que l'auteur avait respecté les coutumes, la manière de vivre au Moyen Âge, l'histoire m'a parut bien plus intéressante.
L'enquête que doit suivre Amaury est très bien décrite. En tant qu'échevin, c'est à lui de trouver le coupable. Je me suis laissée tromper par la description des personnages. Je n'aurai vraiment pas pensé à ce coupable là. Et c'est ce qui fait que ce roman m'est plu. Tous ces personnages sont assez attachant, chacun à leur façon. Mais je dois bien avouer qu'Aliénor m'a légèrement agacée avec tous ces prétendants. Elle pourrait quand même en laisser un peu aux autres. Mais ça ce n'est pas un avis très objectif.
Bref, on ne s'ennuie pas durant cette enquête. On essaye de la mener avec Amaury. A chaque instant un nouveau élément vient perturber le déroulement de nos déductions. Jusqu'à la toute fin. Et j'ai bien dû me rendre à l'évidence, même si je n'avais pas envie d'y croire.

J'ai eu l'occasion de faire connaissance avec Amaury grâce à un partenariat entre Livraddict et Gallimard Jeunesse, alors je me dois de les remercier. Heureusement pour moi, car sans ce partenariat je ne pense pas que j'aurai été tentée de le lire et j'aurai perdu quelque chose.

Posté par aricie à 17:26 - Lecture - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    J'adore les trois livres avec Amaury. La façon dont c'est écrit... Bref, comme j'ai craqué pour ce qu'écrit Martine Pouchain de toute façon ...
    Dans le style rapide, tu aimerais sûrement : La couleur du crime.

    Posté par Pauline, 25 janvier 2010 à 08:54
  • Tu me le prêteras un de ces quatre ?

    Posté par Fée Bourbonnaise, 25 janvier 2010 à 10:41
  • génial

    j'ai adoré ce livre il est à la fois long mais trop court car on en veut d'autre je vais lire meurtre à la cathédrale

    Posté par milimilie, 07 décembre 2012 à 16:28

Poster un commentaire