Au pays d'Aricie

Un peu de tout, beaucoup de rien, sinon l'inverse

19 novembre 2009

La Charmeuse de bêtes de Nahoko Uehashi

Tome 1, Le Livre des Tôda


le_livre_des_toda_1_la_charmeuse_de_betes


"Erin a un don : elle parle aux bêtes. Et pas n'importe lesquelles : les ôjû, animaux sacrés, mi-oiseaux mi-créatures. Nul ne peut les maîtriser. sauf Erin.

La mère d'Erin, jugée responsable de la mort des tôda, a été exécutée par les hommes de l'Arhan. Elle doit alors abandonner ce qu'elle a de plus cher. Au bout du voyage, elle trouvera pourtant un bien encore plus précieux : son don." (Quatrième de couverture)


Ce que j'en pense :
J'ai été charmée, dès les premières pages. Quand j'ai acheté ce livre, je n'en avais jamais entendu parler avant. Je l'ai trouvé à côté des livres des 12 Royaumes, série que je me constitue petit à petit. La Charmeuse de bêtes était aux mêmes éditions, avait le même genre de couverture type manga, et le même univers. C'est à dire un univers de fantasy à la nippone, avec des créatures mythiques dans une culture se reposant sur l'équilibre des éléments, le respect de la nature. Sans oublier les légendes et les dons, des peuples qui sont prêt à se sacrifier pour leur roi ou leur reine.

Il s'agit d'un premier tome, c'est-à-dire que tout se met en place. On fait connaissance avec Erin, enfant trop mûre pour son âge dû à une enfance difficile, qui évolue dans un monde qu'elle essaie de comprendre au mieux. On sent que certaines de ses rencontres s'approfondiront davantage lors du tome 2. Elle apprend, elle grandit, arrive à se faire accepter malgré ses origines pas toujours appréciées. Le thème de l'éducation et ses enjeux sont très présents dans cet ouvrage.
C'est un roman jeunesse, l'écriture est fluide et agréable, les éléments s'enchaînent de façon à nous entraîner dans l'histoire. A aucun moment je n'avais envie d'arrêter de lire. On se retrouve dans un monde parallèle.
On peut imaginer les paysages colorés, les créatures toutes plus belles les unes que les autres, des tôdas qui ont plus l'air de tenir du dragon que du serpent, des oiseaux géants à tête de loup. Face à cette petite fille, qui seule va arriver à changer les choses.

Alors évidemment, la fin me laisse vraiment sur ma faim. J'ai envie de savoir comment Erin va poursuivre sa mission, comment vont évoluer ses rencontres. Je conseille cette série, autant que Les Douzes royaumes, dont je parlerai un jour.

Posté par aricie à 18:36 - Lecture - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Je ne peux que confirmer ton conseil. Une histoire vraiment passionnante et charmante.

    Posté par Thalia, 19 novembre 2009 à 19:08

Poster un commentaire