Au pays d'Aricie

Un peu de tout, beaucoup de rien, sinon l'inverse

08 novembre 2009

Le Tailleur de pierre de Camilla Läckberg

le_tailleur_de_pierre

"" La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'œil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs... "
Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ?
Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrik Hedström mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle." (quatrième de couverture)

Ce que j'en pense :

Le Tailleur de pierre est le troisième roman de Camilla Läckberg-Eriksson.
Cette auteur suédoise est née le 30 août 1974 et a à son actif une série de cinq polars dont l'intrigue se situe dans un port de pêche nommé Fjällbacka. Les deux principaux personnages de cette série sont Erica Falck et Patrik Hedström.

Dans le premier roman, La Princesse des glaces, Patrik Hedström, inspecteur de police, retrouve sur son chemin son ancien sujet de convoitise, Erica Falck. En effet, cette dernière est, malgré elle, impliquer dans l'enquête sur le meurtre de son amie d'enfance Alexandra Wijkner. La victime ayant été retrouvée nue dans une baignoire d'eau gelée, les poignets tailladés. Étant sûrs qu'il ne s'agit pas d'un suicide, Patrik est chargé de l'enquête tandis qu'Erica , qui est biographe, décide de l'aider du mieux qu'elle peut. Ils devront trouver quels sont les secrets enfouis de la haute société de Fjällbacka, et en quoi la découverte d'un corps de peintre sans le sous est lié au meurtre de l'amie d'Erica. Ce travail en duo va faire naître entre eux l'idylle que l'on pourra suivre jusqu'au moins le troisième roman.

Nous retrouvons les deux personnages dans Le Prédicateur. La nouvelle enquête de Patrik Hedström concerne la découverte d'un cadavre et de plusieurs squelettes de femmes aux alentours de Fjällbacka. Cela ne s'arrête pas là puisqu'une adolescente vient à disparaître à son tour. Sauf que les squelettes sont ceux de femmes disparues il y a déjà 24 ans. Patrik aura donc à savoir si ces victimes sont liées, et quel est le rapport avec une famille de magnétiseurs. Cette famille Hult dont les membres séparés en deux branches se détestent se trouve avoir une histoire bien sordide. Pendant ce temps là Erica souffre de la chaleur d'été durant les derniers mois de sa grossesse.

Nous voici dans Le Tailleur de pierre. Erica a accouché. Mais elle ne reçoit pas l'aide escomptée venant de Patrik. Celui-ci étant accaparé par sa nouvelle enquête. Nous retrouvons encore une fois les terribles secrets de cette petite société bien sous tout rapport, où le passé le plus sombre ressurgit.
Camilla Läckberg nous livre pour la troisième fois un roman de grande qualité. L'intrigue est toujours aussi bien ficelée. L'évolution de chacun des personnage se fait en parallèle. Nous trouvons de récits entremêlés, le présent, et le passé commençant dans les années 1920. A vous d'essayer de trouver le rapport entre les personnages du passé et ceux du présent le plus tôt possible dans le roman.
Ce qui accroche d'autant plus ici est que les victimes ne sont pas seulement des adultes, mais des enfants. Une petite fille de sept ans, retrouvée dans la mer, n'a pas seulement de l'eau savonneuse dans les poumons, mais également de la cendre dont la provenance est biologique. D'où vient elle, alors que deux bébés sont eux aussi agressés avec cette cendre? Qu'est-ce qui fait qu'une personne que rien n'accuserai devient coupable de plusieurs homicides?
Des thèmes récurrents de notre société contemporaine sont exposés, la maltraitance des enfants, la violence conjugale, la pédophilie.
C'est peut-être ça qui fait que les romans de Camilla Läckberg ont autant de succès, au même titre que la Saga Millénium de Stieg Larsson. Leurs œuvres sont le reflet de ce que l'on voit aux informations, les horreurs que l'on retrouve dans leurs lignes ne sont pas exagérées. La question de culpabilité y a une place importante. Pourquoi une personne ayant aux yeux de tous commis ce qu'il y a de pire ne trouve absolument rien à se reprocher? Camilla Läckberg nous livre les pensées de ces personnages meurtriers, pédophiles, qu'eux seuls peuvent comprendre. Nous nous retrouvons emportés dans cette intrigue avec l'envie d'en savoir toujours plus par un grand auteur qui maîtrise son art.

En suède les aventures d'Erica et de Patrick connaissent autant de succès que les romans de Stieg Larsson. Les éditeurs espèrent qu'il en sera de même en France. Pour ma part je place les deux auteurs sur un pied d'égalité.

Posté par aricie à 18:42 - Lecture - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Aussi bien que Stieg Larsson, mmmh, Camilla Läckberg va rentrer dans ma PAL alors Belle article Aricie !

    Posté par baba, 08 novembre 2009 à 21:37
  • Ca fait un bout de temps que ces romans me font de l'oeil, ton article me donne encore plus envie de m'y mettre !

    Posté par heclea, 12 novembre 2009 à 08:48
  • Après ma récente lecture de "La princesse de glaces", j'ai pris hier "Le prédicateur", même si je ne suis pas aussi charmée que toi, j'ai bien aimé la lecture du premier.

    Posté par deliregirl1, 19 novembre 2009 à 18:56
  • J'ai adoré aussi. J'ai lu les trois, et je trouve qu'ils sont de mieux en mieux. Vivement la suite...

    Posté par MyaRosa, 02 décembre 2009 à 19:27

Poster un commentaire